Fiscalité

L'achat d'un deux-roues motorisé est un bon investissement, ne fût-ce que parce qu'il permet de se déplacer plus facilement. En outre, la réglementation fiscale stimule l'utilisation professionnelle de ce type de véhicule. Celui qui utilise la moto pour ses déplacements domicile-lieu de travail n'est pas, contrairement à l'automobiliste, assujetti au forfait de 0,15 euro par kilomètre. Tous les frais d'utilisation professionnelle peuvent en effet être fiscalement déduits. En outre, certains frais liés à l'utilisation de même que l'amortissement du véhicule (qui peut se faire de manière dégressive) ne sont pas plafonnés à 75% mais sont - en fonction de l'utilisation - totalement déductibles.

Badge ailé d'une moto Honda.

Ce n'est pas tout.

L'équipement spécifique du motard - casque, blouson, gants, bottes, etc. - est considéré comme un prolongement du véhicule en ne tombe donc pas sous la déductibilité limitée des frais d'habillement. Vous pouvez donc également déduire ces frais, au même titre que les accessoires indispensables tels que cadenas de sécurité et sacoches à bagages. Signalons enfin que, pour les assujettis à la TVA, la récupération de celle-ci n'est pas limitée à 50%, contrairement aux dispositions applicables aux voitures.

C'est sûr, utiliser une moto pour ses déplacements quotidiens mérite réflexion.

Liens utils

Taxes et impôts

Avant de pouvoir vous rendre sur la voie publique avec un véhicule, vous devez payer la taxe de mise en circulation (une seule fois). De plus, chaque année, vous devez payer la taxe de circulation.

La taxe de mise en circulation (TMC) d'une moto est d'environ 62 € minimum ; la taxe de circulation annuelle s'élève à 40,14 € (y compris des décimes forfaitaires de 3,8 %). Les motos jusqu'à 250 cc et les mobylettes en sont exemptées (les provinces et les communes peuvent, éventuellement, imposer leurs propres taxes). La TMC dépend de l'âge et de la puissance de la moto (exprimée en chevaux fiscaux ou en kilowatts). La taxe est due lors de la première mise en circulation, mais aussi lors des suivantes (en cas de revente, par exemple) sous un nom différent.